Championnats

Farmers Insurance Open : Justin Rose se dit « motivé pour une grosse année 2020 » – Golf – PGA Tour


« Que retenez-vous de votre victoire à Torrey Pines en 2019 ?
Ce succès au Farmers l’an passé a été incontestablement été le moment fort de ma saison. Je crois même que j’avais un putt pour descendre à 21 sous le par pendant le 3e tour ! C’est dire la qualité folle du golf développée cette semaine-là. On sait que le parcours nord de Torrey Pines est le plus scorable des deux, mais j’avais réussi à très bien jouer sur le parcours sud, réputé bien plus dur. J’avais réussi à me donner une sacrée marge sur le reste du champ. Mais quelques erreurs en fin de troisième tour et surtout une sacrée charge d’Adam Scott pendant le dernier tour ont rendu les choses plus compliquées.

2

Justin Rose s’est offert une 2e place au Singapore Open la semaine passée sur l’Asian Tour.

C’était d’ailleurs une dernière partie géniale en compagnie de deux joueurs que je respecte énormément : Adam Scott et Jon Rahm. Remporter ce tournoi en tant que n°1 mondial à l’époque est quelque chose qui restera gravé dans ma carrière comme un moment à part. Mon année n’a pas été aussi géniale par la suite. Mais gagner sur un parcours comme Torrey Pines offre quoi qu’il arrive une sacrée dose de confiance.

À quoi attribuez-vous principalement vos succès ces dernières années ?
Le secret, qui n’en est pas vraiment un, c’est la régularité. Il faut réussir à être un joueur consistant. Je suis sur le Tour depuis un paquet d’années, je commence à avoir une sacrée expérience. Et c’est vraiment ce qui ressort le plus à mes yeux. Pour jouer le Tour Championship (finale du PGA Tour réservée aux 30 meilleurs, ndlr) neuf fois sur les 10 dernières années comme je l’ai fait, il faut développer une sacrée régularité au-delà d’un très bon golf. Entre le milieu de la saison 2017 et 2018 j’ai signé 24 Top 10 sur une trentaine de tournois disputés. Je le dois à la consistance de mon golf, à la régularité de mon travail et de mon investissement dans mon métier. Je suis un peu moins régulier ces derniers temps, mais à chaque fois que je sens un recul de cette régularité, ça me donne envie de travailler encore plus dur.

À quel genre d’année 2020 doit-on s’attendre de votre part ?
J’ai vraiment la sensation que l’ensemble de mon jeu est très en place. Bien sûr le travail mental est toujours un facteur clé. Il faut constamment travailler dessus. L’année passée a été délicate justement parce que j’ai eu la sensation de ne pas être pleinement en maîtrise mentale de mon golf. Mais je suis vraiment très motivé pour réaliser une grosse année 2020. Cette saison plus que jamais, je me concentre sur les gros tournois : le Masters, les Majeurs en général et bien sûr les Jeux Olympiques. Ce sont mes principaux objectifs cette saison.

Une actualité autour du golf en temps réel, la revue de presse de l’ensemble des sites de golf en France, c’est sur Social Fairways.

Aller sur le site de l’actualité golf de l’équipe

Voir plus

Paul

Paul, joueur occasionnel dans le sud de le France, passionné par le golf depuis plus de 10 ans. Recherche pour vous les informations les plus pertinentes dans les championnats et sur le matériel de golf.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Fermer